- 1903 -

En photo, Émile Savitry dans les bras de sa nourrice indochinoise
Naissance le 21 janvier à Saïgon, il est le fils de Felix Alphonse Marius Dupont, industriel colonial et de Cécile Léonie Audra

 

- 1920-1924 -

Fait des études à l’Ecole des Beaux-Arts de Valence puis aux Arts décoratifs à Paris
Il fréquente l’Académie de la Grande Chaumière et entame une carrière de peintre


- 1928 -

Autoportrait peint d'Émile Savitry en 1927
Demeure à Montparnasse et se lie avec le peintre André Derain et le poète Robert Desnos. Il adhère au mouvement surréaliste

 

- 1929 -

Carton d'invitation de l'exposition à la galerie Zborowski
 Première exposition de peinture en mars  à la Galerie Zborowski à Paris, présentée par Aragon. Il vend toutes ses toiles sauf une. Tous s'accordent à dire, y compris André Breton que ce fut un grand succès. Il quitte la France pour la Polynésie avec Georges Malkine, emportant avec lui un appareil photo Block Notes Gaumont 6x9. A Tahiti il collabore avec F.W. Murnau qui tourne son film Tabou

 

- 1930 -

Autoportrait d'Émile Savitry en compagnie de Django et  Joseph Reinhardt à Toulon en 1930
 Retour en France, il débarque à Toulon où il découvre le talent et se lie d’amitié avec Django Reinhardt qu’il lance dans le monde du jazz.
Il devient photographe et collabore avec la presse illustrée et réalise des commandes pour des entreprises comme l’EDF pour subvenir à ses besoins.

 

- 1933 -

Il entre à l'agence Rapho créée par Charles Rado avec Brassaï, Ylla, Ergy Landau

 

- 1939 -

Match du 9 février 1939
En Février, Savitry publie son reportage sur la rue Pigalle dans l’hebdomadaire Match et participe au numéro spécial sur la photographie de la revue Arts et Métiers Graphiques
Il est mobilisé en septembre dans un bataillon du génie en Avignon, il tient une correspondance avec Paul Grimault mobilisé dans le Bas Rhin

 

- 1940 -

Émile Savitry et Elsa Henriquez sur la Côte d'Azur en 1942
Le 2 avril à Hyères, Emile Savitry épouse Elsa Henriquez débarquée d’Argentine
Il poursuit sa colaboration avec l’agence Rapho, dont les archives sont administrées pendant la guerre par Lucien Faillet directeur de l’agence Fama, Charles Rado ayant émigré aux Etats-Unis au début de la guerre

 

- 1941-1942 -

Il démarre une carrière de photographe de plateau sur les films Le Soleil a toujours raison de Pierre Billon (1941) et Lumière d'été de Jean Grémillon (1942)

 

- 1945-1950 -

Équipe de l'agence Rapho en 1953 ( Émile Savitry, en haut à gauche)
Il contribue avec ses amis photographes Ergy Landau, Robert Doisneau, Izis, Willy Ronis à la réouverture de l’agence Rapho à Paris confiée à Raymond Grosset par Charles Rado

Il est photographe de plateau sur Les Portes de la nuit (1946) et La Fleur de l'âge (1947 ) de Marcel Carné et Jacques Prévert
Savitry poursuit ses collaborations avec les magazines Cavalcade, Point de vue, Picture Post, Réalités et entame une carrière de photographe de mode avec les magazines Vogue, Le Jardin des modes, Harper’s Bazaar et participe avec douze photographes français à l'exposition collective La Photographie française organisée à New York par la Photo League en 1948

 

- Années 1950 -

Émile Savitry et des voisins, Paris années 1950
Ses photographies se retrouvent dans plusieurs ouvrages collectifs : Sortilèges de Paris et France aux Visages de François Cali, Editions Arthaud - Paris, du même auteur, Editions Flammarion. Son travail sur le nu est consacré dans le numéro 1 de la Revue Camera en janvier 1954 ainsi que dans un livre publié en 1958 aux Editions Heibonsha au Japon

 

- Années 1960 -

Retour à la peinture couronnée par le prix de la critique en 1962 et une exposition à Antibes à la Galerie Renée Laporte en Août 1963. Savitry y expose 31 toiles introduites par un poème de Jacques Prévert
Il participe à l’exposition L
e Surréalisme-Sources-Histoire-Affinités à la Galerie Charpentier en 1964 avec son tableau La Lumière du gaz arrivant dans les ruines ;  seule toile invendue de l’exposition de la galerie Zborowski en 1929

 

- 1967 -

Emile Savitry décède à Paris, le 30 octobre 

Autoportrait d'Émile Savitry, sans date